Logo Bresil21.tv
Inscription Newsletter Bresil21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Comme chaque mois, profitez des conseils du Dr Jean-Michel Lichtenberger, dont l'association Voyages et Santé gère le centre de vaccinations d'Air France.

Après les répulsifs appliqués sur la peau découverte, rappelez-vous que piquer à travers les vêtements est un jeu d’enfant pour un moustique motivé.

Si l’on veut se protéger efficacement, il faut donc aussi imprégner ses vêtements, ce qui se fait avec un insecticide. Et le seul reconnu pour cette fonction est la perméthrine. Vous en trouverez facilement le nom dans la composition inscrite sur le flacon. La perméthrine est utilisée depuis des décennies. Sur les vêtements, on l’applique en spray ou en imprégnation par trempage.

Comme pour les répulsifs, la quantité est fondamentale. Si vous voulez de l’efficacité, n’hésitez pas. Un flacon comme celui-ci, concentré à 4% ce qui est le plus classique, permet d’imprégner environ 6 tenues complètes, chemise, pantalon et chaussettes. Mais vous pouvez mettre plus de produits, ça ne fera que renforcer et prolonger l’efficacité.

Seules les chaussettes peuvent être achetées pré-imprégnées. L’imprégnation reste efficace durant toute la vie de la chaussette. C’est particulièrement intéressant contre les tiques. À part les chaussettes, on ne trouve pratiquement pas de vêtements pré-imprégnés. Alors il faut le faire soi-même. L’imprégnation restera efficace pendant deux ou trois semaines, et supportera deux ou trois lavages que l’on fera aussi peu chaud et avec aussi peu de détergent que possible. On peut utiliser des sprays, mais aussi des solutions de trempage : on laisse alors absorber le produit par les tissus, ce qui permet une meilleure répartition de la perméthrine.

Notez que l’on peut tout imprégner : tous les vêtements, dont les chaussettes, mais aussi les casquettes, les chapeaux, les rideaux, la literie, les toiles de tente, les tapis de sol, les parasols, les tapis, les nappes de camping et même les murs. Si on ne lave pas, la perméthrine reste efficace au moins 6 mois, voire jusqu’à plus d’un an.

Un point d’attention est à bien noter : si la perméthrine est sans danger pour l’homme, elle est très toxique pour les animaux à sang froid. Les résidus de perméthrine ne doivent donc surtout pas aller dans un lac ou une rivière. Ils sont par contre rapidement dégradés dans le sol. Elle est également toxique pour les chats auxquels manquent une enzyme de détoxification. C’est curieux, mais on n’utilisera pas la perméthrine pour débarrasser son chat de tiques. Et comme pour les répulsifs sur la peau essayez d’approcher un tissu imprégné de perméthrine d’un moustique, vous verrez à quel point il apprécie : la perméthrine a aussi un effet répulsif.

Comme les autres produits, vous pourrez vous procurer la perméthrine pour imprégnation sur le site smivs.com.

Contenu de la vidéo : Comme chaque mois, profitez des conseils du Dr Jean-Michel Lichtenberger, dont l'association Voyages et Santé gère le centre de vaccinations d'Air France.

Après les répulsifs appliqués sur la peau découverte, rappelez-vous que piquer à travers les vêtements est un jeu d’enfant pour un moustique motivé.

Si l’on veut se protéger efficacement, il faut donc aussi imprégner ses vêtements, ce qui se fait avec un insecticide. Et le seul reconnu pour cette fonction est la perméthrine. Vous en trouverez facilement le nom dans la composition inscrite sur le flacon. La perméthrine est utilisée depuis des décennies. Sur les vêtements, on l’applique en spray ou en imprégnation par trempage.

Comme pour les répulsifs, la quantité est fondamentale. Si vous voulez de l’efficacité, n’hésitez pas. Un flacon comme celui-ci, concentré à 4% ce qui est le plus classique, permet d’imprégner environ 6 tenues complètes, chemise, pantalon et chaussettes. Mais vous pouvez mettre plus de produits, ça ne fera que renforcer et prolonger l’efficacité.

Seules les chaussettes peuvent être achetées pré-imprégnées. L’imprégnation reste efficace durant toute la vie de la chaussette. C’est particulièrement intéressant contre les tiques. À part les chaussettes, on ne trouve pratiquement pas de vêtements pré-imprégnés. Alors il faut le faire soi-même. L’imprégnation restera efficace pendant deux ou trois semaines, et supportera deux ou trois lavages que l’on fera aussi peu chaud et avec aussi peu de détergent que possible.
On peut utiliser des sprays, mais aussi des solutions de trempage : on laisse alors absorber le produit par les tissus, ce qui permet une meilleure répartition de la perméthrine.

Notez que l’on peut tout imprégner : tous les vêtements, dont les chaussettes, mais aussi les casquettes, les chapeaux, les rideaux, la literie, les toiles de tente, les tapis de sol, les parasols, les tapis, les nappes de camping et même les murs. Si on ne lave pas, la perméthrine reste efficace au moins 6 mois, voire jusqu’à plus d’un an.

Un point d’attention est à bien noter : si la perméthrine est sans danger pour l’homme, elle est très toxique pour les animaux à sang froid. Les résidus de perméthrine ne doivent donc surtout pas aller dans un lac ou une rivière. Ils sont par contre rapidement dégradés dans le sol. Elle est également toxique pour les chats auxquels manquent une enzyme de détoxification. C’est curieux, mais on n’utilisera pas la perméthrine pour débarrasser son chat de tiques.
Et comme pour les répulsifs sur la peau essayez d’approcher un tissu imprégné de perméthrine d’un moustique, vous verrez à quel point il apprécie : la perméthrine a aussi un effet répulsif.

Comme les autres produits, vous pourrez vous procurer la perméthrine pour imprégnation sur le site smivs.com.

Mots clés liés : Piqure de moustique, Santé, Perméthrine, Voyages et Santé, chemise, pantalon et chaussettes, Répulsifs, Imprégnation par trempage, Toxique, Animaux à sang froid, smi-voyage-sante

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Bresil21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Bresil21.tv